Littérature française

Et j’ai su que ce trésor était pour moi, Jean-Marie de Laclavetine

 

IMG_2835

Éditeur, romancier et nouvelliste, Jean-Marie Laclavetine, a déjà de nombreux romans publiés, ainsi que beaucoup de prix littéraire. En effet, son premier roman Les Emmurés publié chez Gallimard, sa principale maison d’édition, en 1981 reçoit le Prix Fénéon, Loin d’Aswerda, publié en 1982, est récompensé du prix littéraire de la Vocation. Son recueil de nouvelles, Le Rouge et le Blanc, a été couronné quant à lui, du Prix de la Nouvelle de l’Académie française de 1995. Et j’ai su que ce trésor était pour moi est son dernier roman paru en Janvier 2016.

« Nos histoires inventées étaient notre royaume. A force de partager à toute heure nos envies de romans, nos débuts de romans, nos bribes d’intrigues, nos croquis, nos petites et grandes nouvelles, nous avions fini par vivre de l’autre côté. Julia, je ne te laisserai pas sombrer. Tu es au bord du grand trou. Je te retiens. Je te sauve. Je vais reprendre nos anciennes histoires, commencer des romans que nous finirons un jour ensemble, quand tu seras debout, quand tu seras vivante, pleine de rires et de cris de bonheur et de cris de plaisir, quand de nouveau nos peaux feront des étincelles en se touchant. J’y arriverai, tu vas voir. Après tout, Shéhérazade est bien parvenue à ses fins, la petite futée a fini par clouer le bec à son sultan psychopathe. Qu’ai-je de moins qu’elle, dis-moi ? Nous en avons vu d’autres, nous deux, nous avons terrassé des fantômes autrement moins commodes. 
Allons, ne reculons plus. »

C’est l’histoire de Reine et Emmanuel, Romain et Nora, et Paul et Louise, et surtout de Julia et Marc. Marc, qui essaye désespérément de faire sortir Julia du coma par le biais d’histoires qu’il écrit, qu’ils ont écrit. Car Marc et Julia sont deux écrivains passionnés. Alors, Marc la rejoint chaque soir à côté de son lit d’hôpital pour lui raconter les nouvelles histoires de ces personnages qu’ils ont commencé à esquisser ensemble dans des romans inachevés. Ainsi, nous retrouvons Nora qui tente de fuir avec ses enfants un mari violent, Louise et Paul en escapade amoureuse et Reine et Emmanuel deux frères et sœurs. Très vite, nous pouvons nous apercevoir que les histoires que Marc conte à Julia sont des reflets de leur réalité. Au travers de ses histoires Marc parlent d’eux deux et de leurs vies personnelles compliquées.

Jean-Marie Laclavetine, par son écriture, arrive à nous faire entrer dans ces différentes histoires où la notion de couple y est à la fois malmenée et glorifiée. Chaque histoire racontée par Marc se différencie par le style, notamment dans le mode de narration qui, dans sa globalité, se rapproche du monologue. En effet, tout au long du roman, Marc s’adresse à Julia. En effet, les différentes apostrophes et interpellations de Marc à l’encontre de Julia accentuent l’impression d’une forte oralité dans la narration. Jean-Marie Laclavetine et Marc ont la capacité de nous transporter dans les histoires alternant morceaux de vies réels et morceaux de vies inventés. Ce roman arrive à nous tenir en haleine dans chaque chapitre, il nous montre aussi à quel point il peut-être facile de duper un lecteur : tout est fait pour provoquer chez Julia une quelconque réaction.

J’ai particulièrement aimé ce roman. Les différentes histoires étaient intéressantes et je me suis vite prêtée au jeu d’essayer de voir la part de Marc et Julia dans chaque histoire.

9782070178001_1_75


  • Et j’ai su que ce trésor était pour moi de Jean-Marie Laclavetine
  • 276 pages
  • Gallimard
  • 19 €
  • ISBN : 9782070178001

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s